Source: Externe

 

La vallée aux loups - La maison de Chateaubriand.

 

Le domaine départemental de la Vallée-aux-Loups - Maison de Chateaubriand est une belle illustration de l'harmonie qui existe entre patrimoines culturel et naturel dans la Vallée de la culture des Hauts-de-Seine. Le parc boisé, l'île Verte, l'Arboretum paysager à la collection végétale unique et la maison de Chateaubriand, témoin d'une époque et de la vie de l'homme, du botaniste averti et de l'écrivain voyageur, forment une unité où se respectent le passé et le présent, le travail de l'homme et la nature.

 

Source: Externe

 L'arboretum.

Dédié à la botanique depuis sa création au XVIIIe siècle, l'Arboretum abrite près de 500 espèces d'arbres et d'arbustes sur une surface de 12,7 hectares. Il a été conçu comme un jardin à l'anglaise. En témoignent les petites fabriques, qui sont des éléments construits introduits dans le jardin. On trouve à proximité une grotte et une cascade, un embarcadère et son kiosque, ainsi qu'une glacière, ancêtre du réfrigérateur !

 

Source: Externe




Au fil des générations, l'Arboretum est aménagé par des pépiniéristes de renom, dont Gustave Croux en 1890. Les arbres centenaires constituent un patrimoine paysager et horticole unique dont le sujet le plus exceptionnel est le cèdre bleu pleureur de 680 m² de surface de ramure, classé arbre remarquable au niveau national.

Source: Externe

 

 Depuis son acquisition par le département en 1986, le site fait l'objet d'une rénovation qui passe par la création de jardins à thème, conçus comme des tableaux vivants évoluant à chaque saison : jardins de l'automne flamboyant, des fruits, des châtaigniers, des aulnes, des hydrangea, des floraisons, des styracacées. Le lieu est classé à l'inventaire des sites pittoresques.

 

Source: Externe



Les serres abritent la collection nationale de convolvulacées. D'une grande diversité (520 taxons) et d'un remarquable foisonnement, ces plantes en provenance des pays tropicaux de l'hémisphère Sud ornent murs et parterres de l'Arboretum à la belle saison.

 

Source: Externe

 

 

L'ile verte.

Le jardin intimiste est composé d'une pièce d'eau alimentée par l'aqueduc Colbert, ainsi que d'un potager médiéval avec plessis de châtaigniers, fontaines et tonnelles de rosiers, une serre et diverses fabriques et ambiances végétales.
Ce jardin sauvage pourvu d'une végétation débordante est ouvert en permanence selon les horaires de l'Arboretum (à partir du 1er avril 2009). Des visites guidées du jardin, véritable mosaïque d'ambiances végétales y sont organisées. L'objectif est de développer un véritable jardin pédagogique à travers des cours de jardinage.

 

Source: Externe

 

 

Pour plus de photos, allez ICI.

 C'est le deuxième anniversaire de mon blog de jardins des Landes...

Merci pour vos visites qui m'encouragent à tenir ce blog ♥

 

 

amitiés