24 fevrier 2017

 

Il faut parler à ses plantes pour en prendre soin. Leur parler de quoi d'ailleurs ? De la pluie et des colchenilles? et en quelle langue? les personnes qui s'adressent à leurs plantes ont de meilleurs résultats  que la moyenne. En leur parlant, elles passent du temps à les regarder, à en prendre soin...

Un arrosage régulier est prétexte à la causette, On entame un dialogue nourri  avec lesplantes...

 

 

 

15 mars 2017

 Héllébores, Jacinthes et Primevères en mars.

 

Lorsque l'on travaille au jardin, les plantes nous envoient des signaux que l'on se doit d'interpréter. Les plantes sont des êtres vivants très sensibles et elles extériorisent  le moindre souci. L'une avec ses feuilles molles ou un aspect unpeu plus mat qu'ordinaire me rappelle à mon bon souvenir,  elle doit avoir soif. Cette autre avec un teint vert matiné de brun, m'invite à l'ausculter : une pourriture des racines pourrait être en cours.

 

 

bulbes mélange

 Primevères et Muscaris...

Il me semble les entendre toutes : je suis toute étiolée, pourrait on me débarrasser de ces pucerons? Brrr il fait froid ici...etc...Comme un médecin je décode le message que chaque plante m'envoie et je tente d'y répondre en prenant les bonnes mesures. Tiens, voici un rempotage ça devrait aller mieux. Ou bien,  nous allons essayer une forte taille, cela devrait te requinquer. Et voilà, ça fait du bien d'être débarrassée des pucerons hein ?

 

primevères3

 

 

16-29-01

 

16-34-01

 

collageprim180317

Primevères de toutes les couleurs...

 

Le jardinier attentif apprend à décoder les attentes des unes et des autres., un petit apport de compost par ci, des arrosages plus réguliers par là ou une transplantation, qui sait ?

Par contre les plantes qui se portent bien nous ignorent, elles ne nous parlent pas!

D'après Jean Michel Groult - Mon jardin & ma maison -  Mars 2017

 

bouquet 11062016